Je ne vais pas vous raconter une expérience culinaire sur fond de pâtes mais bien vous parler de jardinage … Les adeptes de permaculture auront reconnu ce terme de « lasagne » !

Comme tous les ans depuis la joie du potager m’a cueillie, je l'agrandis un petit peu à chaque printemps …

D’un carré, il est passé rectangle, puis un triangle est venu s’accoler, la serre (et le poulailler) l’année dernière … et là j’étais bloquée sur ce côté du jardin.

Pas loin de là, une bande de terrain bien ensoleillée mais pleines de souches (restes d’une haie supprimée il y a quelques années) et de cailloux, et un peu en pente, me désespérait car son unique activité était de me forcer à y passer le rotofil régulièrement … J’avais bien pensé à y installer des pots de fleur, mais avec la pente, les racines … et la terre à trouver pour remplir les pots … ça ne m’emballait pas.

Tout  a changé au cours d’une après-midi sur le compostage et la permaculture, en compagnie de ma voisine Nathalie et de pleins d’autres participants, chez Emilie (PermaMiloche sur facebook).

Emilie habite une maison sur une parcelle essentiellement composé de terre de remblais, pauvre et accidenté.
Elle fait donc toutes ses cultures en bacs ou en lasagnes, dans un sol super enrichi naturellement et ça fonctionne super bien

J’ai donc tout bien écouté ses bons conseils et ni une , ni deux, j’entreprenais la réalisation de 3 bacs pour cette bande de terrain !

 

bac permaculture

Pour faire ces bacs, j'ai acheté des lattes de terrasses en bois premier prix : 1,90 € la latte de 2m40 sur 10 cm environ.

La largeur de ma bande de terrain faisant 60 cm, ça tombait bien pour optimiser le bois ! Les bacs font 1m20 sur 60 cm.

Pour un bac, j'ai donc utilisé 8 fois 1m20 et 8 fois 60 cm dont 6 lattes ... ça fait pas cher le bac !

Une fois les morceaux sciés en 1m20 ou 60 cm, j'ai vissé des tasseaux pour maintenir les lattes de 60 cm et servir d'équerrage pour visser les lattes de 120 cm. Attention, le bac ici ne fait que 3 lattes de hauteur, la 4ème c'est pour le couvercle.

bac à permaculture diy

Une fois les bacs réalisés, j'ai agrafé de la bâche plastique pour éviter que la terre soit en contact avec le bois traité.

Une couche d'huile de lin sur le bois extérieur permet de le protéger des intempéries.

Puis est venue la partie que je redoutais (mais qui finalement s'est bien passée !) : la mise de niveau des bacs. En effet, pour des raisons purement esthétiques, je n'avais pas envie que le bacs suivent la pente et je les voulais bien droits ! J'ai décaissé un peu sur les côtés en hauteur et ça a rétabli l'horizontalité ...

tuto bac permaculture

Et ensuite, pas la peine de ramener de la terre ! j’ai fait une lasagne (rapido à ma façon ... merci pour votre indulgence !) dans les bacs : le reste de la terre de décaissement, une couche de paille (merci Nathalie) pleines de fientes de poules, une couche de compost, une couche de feuille morte, une couche de tonte de gazon, une couche de foin (merci Nathalie). En fait, on alterne  : les matières végétales azotées (comme les tontes de gazon, les jeunes feuilles tendres, les épluchures de fruits et légumes, le compost, le fumier) et les matières végétales carbonées (comme les feuilles mortes, les brindilles, le carton, les copeaux de bois, le foin)

   bac lasagne permaculture

Pour les couvercles, on fait comme pour les bacs mais sur une hauteur de latte et ensuite il suffit d'agrafer de la bâche bien tendue. Pour l'instant, je n'ai pas encore visser de charnières pour l'ouverture, je compte faire ça rapidement !

Du coup, pour des raisons de facilité, je vais voir à ranger les outils à mi-distance entre ces 2 endroits (le potager et les bacs), un beau cabanon de rangement de jardin comme celui-ci serait idéal ... ce site ManoMano a une grande sélection de rangements pour intérieur et extérieur.

 Cabane de jardin étroite, en bois de sapin, avec toit tar, 770x540x1420mm, cabane à outils

Source : Manomano.fr

Maintenant je vais pouvoir m’attaquer au semis sous la serre ou dans la maison, en attendant patiemment fin avril/mai pour mettre en terre.

En parallèle, le potager aussi a été rehaussé d’une bonne vingtaine de cm de couches de lasagnes, la création d’un nouveau composteur est en cours, ainsi qu'un 2ème récupérateur d’eau et un bassin à poissons (plutôt le projet de mon grand garçon celui-là !) ! Ces projets m’enthousiasment tellement ! je pense pouvoir écrire que les journées sans avoir pu toucher la terre et pousser la brouette quelques minutes n’ont pas la même saveur que celles où j’ai pu le faire. (... gratitude pour la chance d'avoir une maison avec un jardin ...)

A bientôt