Vous êtes à la recherche d’un fer à souder pour faire de la pyrogravure par exemple ? moi aussi ! Du coup, j'ai fait des petites recherches et je partage avec vous ce mini guide pratique pour tout savoir sur cet outil de bricolage avant d’arrêter votre choix. Bonne lecture ! 

Comment choisir le bon fer à souder ?

Vous êtes un bricoleur émérite ? Ou peut-être souhaitez-vous expérimenter la décoration des objets du quotidien par le chaud ? Vous ne pouvez raisonnablement pas vous passer d’un fer à souder de qualité, un outil essentiel à la réalisation de différents types de travaux, capable aussi de se transformer en outil ludique pour faire de la pyrogravure sur bois, liège ou cuir.

De quoi le fer à souder est-il composé ?

De plusieurs éléments, notamment la panne (ou pointe), la poignée isolante et, évidemment, d’un câble électrique (lorsqu’il ne s’agit pas d’un fer à souder alimenté au gaz butane ou propane). La panne est la pièce la plus importante de l’appareil. Il s’agit d’un tube en métal, dont la pointe chauffe à l’électricité (résistance) ou au gaz. Comme pour le pyrograveur, il existe différentes tailles de pannes en fonction de l’usage que vous comptez faire du fer à souder.

Et parce qu’il s’agit d’un outil chauffant qui peut atteindre températures très élevées, vous avez naturellement besoin d’une poignée isolante dont la fonction, comme son nom l’indique, est d’isoler la chaleur dégagée par le fer à souder pour permettre une prise en main sécurisée. Enfin, l’outil aura un câble électrique ou un réservoir de gaz, selon son mode de fonctionnement.

Fer à souder : à quoi ça sert ?

Le fer est utilisé pour souder les éléments d’un circuit imprimé ou d’un appareil électrique en chauffant un métal d’apport appliqué sur les composants électriques. Généralement, le métal d’apport utilisé est un alliage de plomb et d’étain qui, dès qu’il refroidit, assure le passage du courant. Evidemment, comme tout appareil qui chauffe, le fer à souder est à utiliser avec la plus grande précaution pour ne pas vous brûler. A ce niveau, il faut savoir que l’outil est capable d’atteindre une température comprise entre 400 et 480° C.

On distingue globalement deux types de fers à souder : les fers à souder électriques et les fers à souder à gaz. Dans chacun de ces deux segments, on trouve des appareils basiques destinés aux amateurs avec une puissance allant de 20 à 75 watts, et des appareils professionnels avec une puissance pouvant dépasser les 100 watts. Ces derniers sont des outils de pointe, dotés de nombreuses fonctionnalités comme l’éclairage et un système d’interrupteur, et peuvent servir à de nombreux types de travaux de plomberie, ou encore de bijouterie.

Le fer à souder pour les amateurs de bricolage 

Quand on est bricoleur amateur, la tradition veut qu’on ne jette point ! La poubelle est l’ennemi juré du bricoleur du dimanche. On répare donc tous ce qu’on peut, autant pour la dimension environnementale de la chose, que pour le simple plaisir de donner une seconde vie à un appareil que tout le monde pensait perdu. A ce niveau, difficile de faire mieux qu’un fer à souder, outil capable de réparer une radio, un téléphone, une télé, et même un ordinateur ! Encore mieux, le fer à souder peut également se transformer en pyrograveur pour vos travaux de décoration sur bois ou cuir. Et si vous n’y connaissez rien en pyrogravure, ce site est une mine d’informations sur le sujet.

Le fer à souder pour les professionnels

Vous êtes électricien, plombier ou réparateur informatique ? Vous avez certainement en votre possession un fer à souder dédié aux professionnels, capable de supporter une charge de travail soutenue sans jamais broncher. Contrairement aux bricoleurs amateurs, les pros de la réparation ont besoin d’un appareil doté de fonctionnalités et d’accessoires avancés. Par exemple, ils ont besoin d’une station de repos pour poser l’appareil en sécurité, de temps à autre. Certains professionnels vont jusqu’à s’offrir le nec plus ultra en la matière : la station de soudage thermo-régulée.

Choisir un fer à souder

Vous êtes bricoleur amateur ? Optez pour un fer à souder de base, avec une puissance comprise entre 20 et 75 watts, capable de monter à une température de 380° C. En bref, lorsqu’il s’agit de puissance, celle-ci doit être adaptée à l’usage que vous comptez faire de l’appareil. Ainsi, si vous êtes plombier, optez plutôt pour un fer à souder offrant une puissance de plus de 100 watts. Les modèles électriques conviennent plus aux travaux électriques et électroniques, tandis que les modèles à gaz servent à réaliser les gros travaux, notamment à l’extérieur.

Je vais bientôt m'en acheter un je pense ... ce genre de déco vue sur Pinterest me tente trop ...

compo

 

 

Source Pinterest

Une belle alternative au dessin au feutre ou au pinceau ... et toujours sur mon matériau préféré ... le bois.

Je viendrais vous montrer ça le jour où je m'y essaye !