Quand j'ai visité la maison que j'habite depuis 8 ans maintenant, j'ai tout de suite remarqué le parquet massif dans le séjour.

En effet, je venais d'une maison neuve toute carrelée partout et finalement, je trouvais ça froid.

J'avais quelques appréhensions pour l'entretien, mais sincèrement comme il est vitrifié, une serpillière à peine humide et du savon de Marseille suffisent pour le nettoyer et l'entretenir. Si bien que je me renseigne pour en poser aussi dans les autres pièces. Mais je me retrouve devant une multitude de produits ! j'ai fait mes petites recherches et je les partage avec vous :

LE PARQUET MASSIF

C'est le revêtement de sol que l'on retrouve souvent dans les maisons anciennes. Il donne tout de suite un cachet, du charme et sa durée de vie est d'une centaine d'années ! En fait, on peut même dire qu'on peut le garder à vie, car on peut le poncer plusieurs fois puis le remettre à neuf en le vitrifiant ou le huilant. Comme il mesure entre 10 et 25 mm d'épaisseur, ça en fait des ponçages possibles ! Concernant sa pose, il est cloué ou collé sur des lambourdes. Le choix de l'essence de bois se porte le plus souvent sur le chêne pour sa résistance. Toutefois, les bois exotiques sont aussi assez plébiscités pour ajouter une touche de fraîcheur. On peut décider de le laisser brut, de jouer sur les largeurs de lame et leur agencement. Si vous changez votre sol pour du parquet massif, ce choix doit se faire dans une optique de longévité. Cela n'a aucun intérêt si vous voulez le rechanger dans les années à venir.

LE PARQUET FLOTTANT OU CONTRECOLLÉ

C'est le type de parquet le plus répandu actuellement. En fait, il est composé de 3 couches. Au dessus, on a une épaisseur de bois noble, c'est en fait la couche d’usure. Ensuite, on a le support, là souvent c'est un bois plus commun. Enfin on a une couche pour stabiliser l'ensemble. C'est assez facile à poser et on lit souvent que le vrai avantage est aussi l'absence de craquement quand on marche. Son prix dépend majoritairement de la qualité de la couche d'usure et des finitions. En effet, la faible épaisseur de la couche de bois noble ne permet pas de recourir à de nombreux ponçages de rénovation comme pour le parquet massif.

LE PARQUET STRATIFIE

Le parquet stratifié ne contient en fait aucune essence de bois, c'est donc même un abus de langage que de le nommer "parquet". Mais quelles belles imitations ! C'est un papier à motif recouvert d'une résine qui donne l'effet bois. L'épaisseur est assez faible. La pose est vraiment aisée grâce au système autobloquant ou aux rainures. Il est moins cher mais plus fragile.

 

Forcément à la lecture de ce comparatif, l'investissement dans un parquet massif est tentant, à la fois pour la robustesse et le rendu. Ensuite, compte tenu du prix et de la facilité de pose, le parquet contrecollé avec une belle couche d'usure peut être un compromis pertinent. Je mets ça sur ma liste "rénovation/embellissement" de la maison et ensuite je priorise !

 

A bientôt