C’est sans hésitation la matière que je préfère pour bricoler. Mais je me rends bien compte qu’en sciant, ponçant, assemblant avec vis, équerres et tourillons, je ne fais que bidouiller et c’est très frustrant …

Je me suis renseignée pour suivre une formation en menuiserie/ébénisterie, en cours du soir, mais je ne trouve pas près de chez moi.

Alors j’arpente les forums, les vidéos, les guides et les blogs de menuisiers … mais je pense que dans cette discipline, avoir un cours en vrai, voir un professionnel opérer, tester et pouvoir être corrigée est indispensable.

Donc je continue mes recherches et en attendant, je me cultive petit à petit sur le sujet !

Déjà concernant le bois à proprement parler, je n’utilise que les planches de sapin ou le médium … mais je découvre que niveau épaisseur et résistance, mon intuition là-dessus n’est sans doute pas idéale !

Et comme dans tous les domaines de bricolage, un matériel de qualité est essentiel dans le travail du bois … et je veux bien le croire car, même à mon maigre niveau de bricolage, j’ai pu m’apercevoir que le premier prix en quincaillerie, en peinture, en outillage électroportatif de base est à proscrire !!!

Alors pour travailler le bois, un bon établi, bien droit, bien stable est indispensable pour des bons traçages et des découpes exactes. Un bon menuisier est équipé, patient et très soigneux (c’est pas gagné pour moi !)

En parlant d’outils de traçage, j’ai compris que le crayon mal taillé était un ennemi en menuiserie !!! Un couteau traceur ou un poinçon sont nettement plus précis car au moment de l’assemblage, chaque millimètre compte …

Puis concernant la découpe du bois, j’aimerai maîtriser les techniques manuelles avec des ciseaux à bois. Réussir à fabriquer moi-même des tenons, mortaises et queues d’arondes me ferait vraiment plaisir ! Puis utiliser des rabots à main, des gouges de sculpteur et affuter moi-même mes outils serait une réelle satisfaction (au moins 10 ans de cours du soir à mon avis !)

Et si vraiment, je me lançais dans des gros objets, alors j’investirais dans des outils qui permettent de réaliser ces assemblages plus rapidement et plus précisément, même si j’imagine qu’une étape de finition avec un ciseau à bois est quand même nécessaire.

Par exemple, la mortaiseuse à bédane carré permet de faire des mortaises bien droites, bien perpendiculaires. En fait c’est un peu comme une perceuse à colonnes mais qui ferait des trous carrés !

Quant à la défonceuse, outil qui permet de passer, parait-il du statut de bricoleur à celui de menuisier amateur, elle permet, grâce aux nombreuses fraises et systèmes de guidage, de faire toutes les découpes imaginables : des rainures en V, des chanfreins, des queues d’arondes, des quart de rond, des moulures, des feuillures  … créant ainsi des assemblages aussi esthétiques que robustes.

Et si vraiment, j’y prenais goût, alors, je passerais carrément à du matériel stationnaire, sur table !

En attendant, je vais essayer de tester quelques techniques de base pour mes prochaines bricoles !

A bientôt